Bonheur affiché ou caché

Bonheur affiché ou caché
Je me rends compte au fur et à mesure que j’avance dans le développement personnel de l’impact que provoque sur certaines personnes l’optimisme, la positive attitude, le bonheur, la spontanéité enjouée.
Pour la majorité cela à un effet WAOUH et cela les encourage à faire de même. Il y en a qui se reconnaissent et c’est topissime.
Mais pour certains, il y aurait anguille sous roche.
En effet, la soif de vivre, l’énergie débordante, la manière “bienveillante” de s’exprimer dérangerait.
Finalement le fait d’exposer sa joie de vivre, de s’exprimer avec un langage positif laisserait penser que cela cacherait quelque chose derrière de beaucoup moins enjoué voire même serait de l’ordre de l’hypocrisie, de la fausseté.

Alors je m’interroge :

“Est-ce que d’afficher son bonheur ferait de nous des êtres critiquables ?” Et devons-nous cacher notre bonheur ?

Il semblerait que nous sommes “éduqués”, “conditionnés”, “façonnés” pour préférer les gens ayant ou exprimant des problèmes que ceux ayant une vie tranquille, heureuse, joyeuse, épanouie.
D’ailleurs qui se soucierait de quelqu’un qui va bien ?

➥ Quelle tristesse que d’être intéressant par nos problèmes et non par nos bonheurs, non ?

Une fois quelqu’un m’a dit c’est parce que ces personnes sont jalouses.
J’avoue que le terme “jaloux” me déplaît quelque peu car c’est un concept en lien avec un jugement et juger les autres n’est pas ma tasse de thé.
Mais finalement si on pousse le raisonnement, il y aurait peut-être une certaine forme de jalousie inavouée ou inconsciente. Mais si l’on va plus loin. Cela inciterait l’autre à se projeter lui-même dans sa vie et cela le mettrait face à son propre niveau de bonheur quantifiable par comparaison. Et c’est là que le mental est très fort.
D’ailleurs méfions-nous des gens qui disent “c’est bon je me connais bien”, “j’ai fait tant d’années de psychanalyse”, “je sais qui je suis”.
Vous savez pourquoi ?
Parce qu’on évolue à chaque instant et que travailler sur soi est infini et que la certitude n’existe pas sauf dans notre mental
****************************
Oui mais alors mon job dans tout cela ?!?!

N’allez pas penser que mon job consiste à coacher des gens qui vont mal.

Mon job consiste à permettre à des personnes qui ont envie d’aller mieux de se prendre en main pour parvenir à leurs bonheurs.
Elles ont une force incroyable de vivre pleinement qui elles sont, c’est d’ailleurs ce qui nous rapproche.

Alors bien évidemment, il y a des difficultés cela vaut pour tout le monde.

Mais ces personnes décident d’aller puiser dans leurs ressources internes des solutions pour se rendre la vie plus belle.
Coaching AFFIRMATION

➺ Pour conclure.
Personnellement il me paraît indispensable de privilégier le bonheur au malheur et d’en faire une force en l’affichant afin d’encourager les autres à en faire autant.
Cela peut déplaire, cela peut paraître suspicieux mais qu’importe. Laissons chacun là où il en est.
Continuons à faire retentir nos joies, nos sourires, nos mots positifs et sublimons notre bonheur.
N’ayons pas peur de le mettre en avant car c’est ainsi qu’il deviendra accessible au plus grand nombre.
J’ajouterai aussi d’arrêter de le sacraliser
Car finalement le bonheur, c’est quoi ?
C’est la somme de tout plein de minis bonheurs
Coach certifiée en évolution personnelle & professionnelle
Boosteuse joyeuse de motiv’Action

Articles Recommandés