Ne m’aimez pas !

Ne m'aimez pas !

On parle toujours de la volonté d’être aimé par autrui or il arrive aussi à contrario que certaines personnes ne souhaitent pas être aimées voire même font tout pour ne pas l’être.

Le résultat en revanche est le même c’est le non-amour de soi.
Mais dans les faits c’est assez différent.

Alors que les gens qui veulent être aimés font tout pour faire plaisir à l’autre, donner une belle image d’eux-mêmes, sont prêts à se sacrifier, à flatter, à valoriser, à se mettre en retrait, à mentir, à faire des pirouettes à tout va…
Les gens qui ne le veulent pas, montrent au contraire une image d’eux-mêmes peu encourageante, peu valorisante voire même désobligeante, négative, infecte, abjecte, froide, antipathique…
Cela pour ne pas montrer d’eux-mêmes, ce qu’ils considèrent souvent comme des faiblesses, trop d’empathie, de générosité, de gentillesse, d’écoute, de bienveillance…

J’ai très bien connue une femme qui a longtemps procédé ainsi pour se protéger d’autrui, pour préserver son individualité, son hypersensibilité non acceptée, sa fragilité cristalline, son intelligence non commune, sa capacité d’analyse rapide et son senti aiguisé.
Par la non-acceptation de son être et de ses différences elle a souvent été incomprise (par elle-même d’abord) perçue d’une manière conforme au rôle qu’elle se donnait à vivre.

Cette femme c’était moi.
Je dis “c’était” parce qu’aujourd’hui je connais mon identité, parce qu’aujourd’hui je m’accepte telle que je suis et plus encore je fais de mon authenticité, mon “atypicité” (= inclassabilité) mon leitmotiv quotidien dans ma vie perso et dans ma vie pro.

Je n’ai plus peur.
Je n’ai plus peur d’être aimée parce que je m’aime pour QUI je suis.
J’ai beaucoup souffert par le passé de mon non-amour pour moi-même d’autant que j’étais parvenue à me convaincre que j’étais cette personne, ce rôle que j’avais créé de toutes pièces. C’est fou quand même tout ce que l’on est près à faire pour se fondre dans la masse même si au final on n’y parvient jamais.

Tout cela pour te dire à toi qui me lis que tant que tu ne te seras pas trouvé, tant que tu n’auras pas fait ce chemin vers toi-même et à l’intérieur de toi il te sera difficile d’entrevoir un horizon voluptueux et serein.
Tes peurs te contrôleront et te guideront toujours au même endroit, dans cette zone de confort tellement perfide où finalement tu te borneras à survivre et non à te vivre en cohérence, en harmonie avec ton être.

Parvenir à s’ouvrir à soi c’est accepter à un moment donné d’aller hors de cette zone. C’est décider d’affronter ses craintes, ses peurs, ses illusions aussi, c’est s’y confronter et se rendre compte qu’elles ne nous appartiennent pas et qu’en s’ouvrant à soi c’est un nouvel univers qui s’offre. Et tout ce qui nous faisait tellement défaut par le passé, ce qui nous faisait honte, ce que l’on cachait devient nos plus belles forces, nos plus belles richesse humaines, nos plus belles réussites.

Alors que tu cherches l’amour d’autrui ou que tu fasses en sorte qu’autrui ne t’aime pas sache que le résultat quant à lui reste ton refus d’amour pour toi-même.

T’aimer toi te demandera des efforts, te demandera de revoir tout un schéma mis en place, te demandera de te voir tel.le que tu es véritablement, te demandera de sortir de tes croyances, de t’ouvrir à ton être intérieur, te demandera d’accepter tes défaillances, tes imperfections, te demandera de la douceur, du respect et de la bienveillance pour ton unicité.

Ton gain sera évidemment pour toi-même fabuleux mais aussi pour les autres.

Car n’oublions jamais que c’est parce que l’on s’aime soi que l’on peut mieux aimer les autres ♥

Je vous embrasse.

Delphine
Boosteuse joyeuse de motiv’Action
www.dlvd-coaching.com

 

 

 


Articles Recommandés