Et si je disais FUCK ?

Et si je disais FUCK ?

Je ne sais pas si c’est en lien avec la journée internationale des droits des femmes de demain ou le fait qu’hier je prononçais ce mot en pleine conversation avec une copine, en riant, mais cet article “Et si je disais FUCK ?” est inspiré de ma prise de conscience que de prononcer un gros mot ,de surcroît celui-ci, a déclenché chez moi une réflexion sur mon statut de femme de 45 ans.

Comme la plupart des enfants mes parents m’ont éduquée à ne jamais dire de gros mots.
“Les gros mots ce n’est pas beau et encore moins quand ça sort de la bouche d’une jeune fille.”
Ce que je n’ai jamais fait jusqu’à un âge avancé. Car oui j’ai été “bien” élevée.

J’ai commencé à me lâcher dans ce domaine vers l’âge de 30 ans pour m’apercevoir que j’avais un gros mot préféré “putain” qui finalement n’était pas un gros gros mot car il s’harmonisait parfaitement avec la région où je vis.
Quelques autres sont venus par la suite élargir mon vocabulaire sans pour autant être utilisés quotidiennement.

De là à dire FUCK.
Hier lâchage et mon mental m’a gentiment rappelé ce matin que ce n’était pas très joli pour une femme bien élevée, intelligente, cultivée… que je suis, vous l’aurez compris 😉
Car oui ça ne se dit pas ! Gloups.
Cela pour m’apercevoir que moi, oui moi, j’en suis encore là à me questionner, alors même que je vante à tout va la liberté.
Comme quoi on n’enlève pas si facilement un système de croyances bien rôdé 😉
Alors certes FUCK ce n’est pas très gracieux j’en conviens et encore moins féminin.

Cela m’amène d’ailleurs à ce raisonnement du fameux poids des convenances en particulier en tant que femme. Avez-vous remarqué que partout visuellement on nous sert toujours et encore un modèle idéal de femme ?
Un prototype de l’épouse parfaite, de l’hôtesse souriante, de la mère dévouée à ses enfants, de la business woman dynamique en tailleur…
Encore aujourd’hui pour cette journée des droits des femmes on a droit à des événements sur des thèmes en lien avec le maquillage, l’onglerie, le shopping…

C’est dire tout le boulot qu’il reste à faire en la matière.
Alors oui FUCK à tout cela.
Revendiquons mesdames notre droit à être celles que nous voulons être dans le respect de notre individualité.

Je NOUS aime toutes ♥
Delphine
www.dlvd-coaching.com