Et si le harcèlement scolaire s’invitait chez moi…

Aujourd’hui c’est la journée de lutte contre le harcèlement scolaire.

Pas facile en tant que parent d’imaginer notre enfant “harceleur” et pourtant cela arrive même lorsque les parents font de leur mieux.
Et oui quelle difficulté cela doit être que d’accepter cela, imaginer que la prunelle de nos yeux puisse à un moment donné basculer dans le harcèlement.
C’est d’autant plus difficile que souvent on a l’intime conviction que cela ne peut arriver que chez les autres.
Bha oui comment se pourrait-il que moi parent présent qui choie mon enfant, lui ouvre l’esprit, lui inculque des valeurs de bienveillance et d’humanité, l’aime plus que tout puisse être concerné.

Effectivement vu comme ça cela va être compliqué.

Alors je m’interroge moi-même.
Et si cela m’arrivait à moi. Si j’apprenais cela de l’un de mes enfants ?
Je pense que la première chose qui me viendrait à l’esprit c’est qu’il a été influencé par truc ou machin.
J’avoue : Solution de facilité !
Mais je fais comme je peux. Car évidemment la première chose que nous faisons tous c’est de chercher à comprendre “à l’extérieur de” ;-).

C’est un  sujet brûlant parce qu’il touche notre EGO et quelque part montrerait à voir une faille de notre rôle de parent.

Mais est-ce qu’être parent c’est être nécessairement parfait ?
Certains répondront bha en tant que parents nous sommes quand même des modèles.
Yes, je valide !
Alors autre question est-ce qu’un être humain parfait cela existe ?
À l’unanimité Non !
Car chacun sait que la perfection n’existe pas même si on tente inlassablement de nous monter le bourrichon pour nous faire croire que oui.
L’humain n’est pas parfait et c’est en cela qu’il est humain !

Cela signifierait donc que ce que l’on a de plus cher à nos yeux peut mal se comporter à un moment ou à un autre et même si nous avons accompli au mieux notre rôle de parent.
Je sais qu’avaler la pilule va être difficile mais soyons réalistes et cohérents.

Alors aujourd’hui ce qui serait intéressant de faire c’est de s’interroger nous-même adulte.
Nous sommes tous des critiqueurs, râleurs, vilains parfois et mauvaise langue.
Pas vous ?
Mon oeil !!!
Est-ce que pour autant cela fait de nous des mauvaises personnes ?
Non !
Là où il y a souci c’est lorsque l’on se ment à soi-même et que l’on reste convaincu d’être toujours bienveillant, gentil, courtois même lorsque l’on ne l’est pas.
C’est le fait de nier et refuser nos pensées, nos dires existants qui est mauvais et malsain.
Car lorsque l’on s’accepte tel-le que l’on est, on se sent beaucoup mieux car on devient plus respectueux et tolérant.

Alors oui notre enfant peut être un harceleur et pour autant si on en parle avec lui, si on change aussi nos comportements d’adulte, l’enfant pourra s’améliorer, comprendre voire même dénoncer et condamner les actes existants.

#donneràréfléchir

Delphine
www.dlvd-coaching.com

 

 


Articles Recommandés