Investir sur/pour soi

Investir sur/pour soi
Après 1 an d’activité, je me rends compte du paradoxe toujours existant entre cet essor incroyable du développement personnel et cette résistance à investir financièrement pour/sur soi.
Dès lors que l’objet que nous convoitons n’est pas visible immédiatement, palpable, nous avons une certaine réticence à l’acheter et en particulier pour nous même.
Cela s’apparente à un voyage à préparer. La première préoccupation est la destination, où veux-je aller ? pour quoi faire ? Puis ensuite viennent les questionnements tels que ai-je les capacités, suis-je prête à l’accomplir ?, ai-je les moyens financiers ?…
En développement personnel ou professionnel c’est le même processus.
La plus grande difficulté est de quantifier la valeur de la prestation et pour aller plus loin encore de quantifier notre propre valeur à nos yeux.
Souvent le souci est que nous nous “soldons” si bien que le prix d’investissement pour/sur soi nous bloque, on estime que c’est (trop) cher.
Comme je le dis souvent une femme qui veut un sac fera tout ce qui lui est possible de faire pour se le procurer quitte à se sacrifier, faire davantage d’heures au travail, vendre des vêtements qu’elle ne met plus…
Bref elle trouvera les solutions lui permettant de répondre à sa convoitise. Or en terme d’investissement financier pour soi là ça se complique, comme si cela nous “coûtait” de dépenser pour notre mieux/bien-être.
Et vous avez raison ça “coûte” en temps, en argent, en engagement…
Certains choisissent parfois d’investir et on peut dire que les offres de toutes sortes fleurissent sur internet. L’accès est facilité et parfois à moindre coût et sur un temps relativement court, c’est génial. Autant pour certaines formations cela peut être intéressant, j’en ai fait l’expérience, autant pour d’autres je suis septique.
Aujourd’hui je vous invite à vous interroger sur combien êtes-vous prêt à investir pour vous-même pour vous faciliter l’existence, pour progresser, pour vous sentir mieux, plus en phase, plus épanoui, plus heureux…?
Vous avez forcément autour de vous une multitude de professionnels compétents et qualifiés. Certains ont des sites internet, une page fb, vous donnent la possibilité de les rencontrer ou de converser avec eux gratuitement, alors allez-y, rencontrez-les, faites vous votre opinion, renseignez-vous, consultez les avis émis par des clients. Ôtez-vous cette peur, cette résistance, bannissez l’idée que lorsque l’on va voir un professionnel en mieux/bien-être c’est parce que l’on va mal. On va aussi voir un professionnel pour aller mieux, grandir, évoluer, progresser et pas nécessairement parce que l’on est au fond du trou.
Effectivement comme tout travail, cela a un coût et je suis la première à ne pas brader mes prestations. D’ailleurs je vous interroge, si mes prestations étaient au rabais ou gratuites, auriez-vous cette même confiance en moi, seriez-vous convaincu de ce que je peux vous apporter en terme de résultat ?
Posez-vous la question !
J’ai fait le choix de proposer des prestations collectives, déjà parce que j’adore ça et ensuite pour faciliter l’accès au coaching.
Mais avez-vous pensé au gain que vous aurez à l’issue ?
Investir pour soi relève à mon sens d’un apprentissage à acquérir le plus tôt possible quitte à en faire une matière enseignée dès le plus jeune âge. La connaissance de soi, l’affirmation de soi, l’estime de soi sont indissociables d’une vie épanouie et épanouissante. Je me répète mais plus on est aligné avec son “soi” et plus notre vie est facilitée.
C’est un travail en profondeur qui dès qu’il est réalisé a besoin d’être entretenu, un peu comme un jardin.
Un jardin intérieur à arroser de temps à autre encore est-il nécessaire d’avoir semé au préalable
Investir sur soi est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire, seules exigences ne pas se mentir, avoir la volonté de faire et être prêt à oser.
A bientôt !
Delphine

Articles Recommandés