Renfort c’est vous !

Renfort c'est vous !

Vous a-ton déjà dit que vous preniez les choses trop à coeur ?

Personnellement on me l’a souvent dit par le passé, ce que d’ailleurs je ne comprenais pas.
“Prendre trop à coeur”, ça voulait dire quoi ?
“Tu es trop sensible”, “Arrête de te prendre la tête avec ça”, “Zappe”, “Tu t’en fiches”…
Qu’est-ce que j’ai entendu ces phrases.
Mais pétard j’aurais tellement voulu arrêter de me prendre le chou, arrêter de gaspiller mon temps et mon énergie inutilement.

Aujourd’hui c’est ce que l’on assimile à la sensibilité, vous savez ce mot devenu beau, élégant.
Dire “Je suis hypersensible” est devenu “mode”.
Alors là j’avoue que j’ai voulu comprendre.

Moi qui n’arrivais pas à prendre ce recul, qui m’énervais, pleurais, criais, vociférais, en devenais acide, violente verbalement tellement cette sensibilité; non déterminée et qualifiée à l’époque; me pesait, me menait la vie dure.
WAOUH ! Aujourd’hui elle peut même devenir un atout. Quelle métamorphose !!!

Désormais j’accepte d’avoir de la sensibilité mais je ne suis plus l’hypersensible du passé.
Je ne porte plus les stigmates de l’hypersensibilité qui entravaient mon plein épanouissement.
J’ai réussi avec l’âge, les expériences de la vie, et surtout le travail sur moi à sortir de ce carcan qui m’a longtemps bouffé l’existence.
Si bien que j’étais; peut-être comme vous aujourd’hui; malheureuse, j’en voulais à la terre entière, je ne comprenais pas qu’on ne puisse pas me comprendre et surtout qu’on ne fasse pas l’effort d’essayer. J’ai souvent eu mal, très mal, j’ai pleuré beaucoup, j’ai cherché sans fin…

Alors si aujourd’hui mes maux/mots vous parlent sachez que la seule personne qui vous aidera à vous en sortir c’est vous-même.
Vous aurez beau demander des avis, des conseils vous serez toujours seul-e décisionnaire.
Quand j’ai sombré, il y a presque 20 ans, je me souviens avoir compris que pour sauver ma vie il fallait que 1/ je le veuille et 2/ que je me bouge le c.. .
Les personnes qui m’ont aidée ne sont pas celles qui pleuraient sur mon sort mais bien celles qui m’ont remuée voire énervée par ce que je pensais être du manque d’empathie. Ce sont elles qui m’ont encouragée à voir mes pépites. Et sans elles je ne serais pas là aujourd’hui en train de vous l’écrire 🙂

Delphine
Boosteuse joyeuse de motiv’Action
www.dlvd-coaching.com


Articles Recommandés