Résiliente depuis 5 ans.

Résiliente depuis 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce moment de rencontre avec LA RÉSILIENCE.

Il y a dans la vie des épreuves difficiles, des coups durs. Puis il y a celui auquel on ne s’attend pas.
Il suffit d’un appel et ta vie est transformée pour toujours.
Le mien date d’il y a 5 ans, je venais d’avoir 40 ans.

Retour
Je suis au travail, assise au bureau, c’est l’été il fait beau.
Je reçois cet appel.

Je sens que c’est grave, mais aucune émotion ne jaillit.
Je suis déconnectée alors que la nouvelle est d’une violence extrême.
Je suis calme, sereine, pas inquiète. Je suis dans une sorte de bulle dont je mettrais quelque temps à me sortir.
Je pense que c’est ce jour là que l’inquiétude a disparu de ma vie.

J’ai à l’autre bout du fil un officier de la police nationale aimable, courtois, sympathique mais avant tout humain qui m’annonce LA nouvelle.
Je me souviens de peu de choses de cette conversation.
J’ai surtout focalisé sur cette humanité qui se dégageait dans la voix de cet homme. Il me parlait le plus simplement du monde.
J’ai posé aucune question. J’étais à la fois là et absente. Bizarre.

J’ai zappé les détails pour me consacrer à mon essentiel, à ce qui a donné par la suite du sens à ma vie.
Mon enfant intérieur s’est ouvert à moi, il m’a parlé… Enfin !
Cela faisait 40 ans qu’il ne se racontait pas ou si peu, plongé dans ce silence ténébreux et mystérieux, comme cette fin tragique.

Je me souviens m’être sentie à la fois déconnectée de cette réalité comme une étrangère et totalement présente. J’avais enfin un signe, une réponse, du concret et quoi de plus concret que la mort.
Je crois que j’étais prête, c’était le moment, même si j’ignorais tout/rien.
J’ai compris assez vite que cet événement serait un beau cadeau qui m’était offert par cet être qui avait perdu la vie.
Je crois que c’est à ce moment là que j’ai fait acte de résilience, un accouchement spontané.
C’est drôle que j’écrive cela alors que mes 2 accouchements n’ont jamais été spontanés.

Je souris parce que depuis ce moment là, et j’aurai dans quelques jours 45 ans, ma vie a pris ce tournant tant professionnel que personnel mais pour moi les 2 sont liés.
J’ai appris à accepter, à pardonner, à aimer, à profiter de la vie telle qu’elle est sans me mentir et le plus simplement du monde.
J’ai compris que la vie est en perpétuel mouvement et que tu peux saisir à tout moment ce qu’elle te donne si tu t’ouvres à elle et lui accordes ta confiance.

Cet être, à qui je dois une partie de ma métamorphose, était mon père biologique.

Delphine Le Vern Diez
Boosteuse joyeuse de motiv’Action
contact@dlvd-coaching.com
06 10 24 69 57
www.dlvd-coaching.com

 


Articles Recommandés